Logo de La Viking 76

Accueil

Plan du site

Recherche

Contact

Cyclo Passion 2

Cyclo Passion, Juillet 1997

Les nouveaux conquérants

 Plus de 2 000 cyclistes se sont élancés de Rouen sur les routes de la première étape du Tour, à la conquête de la Normandie. Au départ se côtoyaient les champions régionaux Élite et pros, les cyclosportifs, les cyclotouristes et les pédaleurs plus occasionnels. Le vent, les vallonnements du parcours et le rythme infernal se sont chargés de rétablir les hiérarchies.

 Ce début d'été ne s’annonce pas des plus ensoleillés. Qu'importe, la Viking 76, sous la houlette du conseil général de Seine-Maritime, présente l'originalité de rassembler quatre fédérations, au coude-à-coude dans un même relais, pour sa mise en œuvre ! Elle connaît un succès sans précédent en Normandie, puisque 1400 concurrents se pressent dans le parc de départ de la cyclosportive. II se préparent à en découdre sur le tracé de 196 km de l'étape des coureurs du Tour de France 97. Une demi-heure après, 738 cyclotouristes leur succéderont avec l'unique objectif de rallier Rouen à Forges-les-Eaux, sans empressement, par un itinéraire plus direct ne comportant que 100 km.

Bruno Thiboult, avec les cyclosportifs, et Philippe Bouvatier, avec les randonneurs, se comporteront en véritables ambassadeurs de leur sport, ignorant toute préoccupation d’un classement sans signification pour eux. C'est tellement mieux ainsi ! Beaucoup devraient méditer leur exemple.

Rouen, huit heures, le pont Corneille déverse par dessus la Seine un flot impressionnant de cyclistes qui envahit l'avenue de la République sur toute sa longueur. Devant l’hôtel de ville pavoisé aux couleurs du Tour, où trône un immense portrait de Jacques Anquetil, beaucoup de concurrents sont victimes de crevaisons en franchissant des passages pour piétons délimités par des pavés aux arêtes trop vives. Cyril Loynel devra réparer deux fois d'entrée. Pour lui, la Viking se résumera en une interminable course poursuite où il sautera de groupe en groupe.

 La course s'emballe

 La longue montée pour sortir de la banlieue rouennaise étale déjà l'effectif sur plusieurs kilomètres. Par la suite, pas de problème pour suivre le bon tracé: il suffit de s'engouffrer sur les routes où le. conseil général a disposé des centaines et des centaines de banderoles souhaitant la bienvenue au Tour.

Sur le plateau, vers Isneauville et Quinquampoix, un vent de sud-ouest qui tourmente les feuillages et les herbes folles s’empare des pelotons et emballe la course à tous les niveaux. Vent de folie porteur d'illusions entretenues, vent de déroute bientôt et d’illusions perdues pour les organismes usés par le rythme infernal, qui ne se démentira pas sur plus de 130 km. Ceux qui conduisent l'imposant peloton de tête voient à peine leur allure ralentie par les montées roulantes de la forêt d'Ewy, de Torcy-le-Grand, d'Anneville-sur-Scie.

Le même scénario se répète indéfiniment. Un virage un peu plus prononcé, une relance un peu plus appuyée, une dénivelée un peu plus marquée et chaque peloton perd son lot de concurrents portés à la limite de nupture. Les uns après les autres, les groupes passent en trombe au pied du majestueux site du château d'Arques-la-Bataille. La montée dans la forêt de sapins qui suit achève d'établir la hiérarchie de manière définitive. Le ravitaillement à la musette à Saint-Nicolas-d'Aliermont est apprécié de tous. Mais saisir une musette judicieusement garnie et laisser tomber un passe de contrôle en même temps n'est pas une opération des plus simples pour certains. À l'avant, la messe est dite. Les coureurs Elite régionaux se retrouvent entre eux et sous l'œil de Jacky Tiphaine, président de l’organisation 97, on assistera à une revanche des championnats de Normandie entre le club du VC Rouen et de celui de Sainte-Austreberthe-Barentin, représentés en nombre dans le groupe de quatorze qui se disloquera quand il faudra affronter le vent contraire dans le final. Pour la "petite histoire", Hervé Henriet disposera de Raynald Bos et de Ferat dans la montée de l'avenue de la Gare à Forges-les-Eaux. II faudra attendre de longues minutes pour voir arriver un autre groupe de coursiers de moindre renom. Les authentiques premiers cyclosportifs figurent dans un premier peloton pointé à une vingtaine de minutes. On y dénombre les trois champions de Normandie Ufolep: le jeune Caennais Foucher, le senior P. Douyere (EC Couronne) et le rusé vétéran du VC Rouen Daniel Bachelay, qui l'emportera dans sa catégorie d'âge.

Dans ce final où l’on revient de la côte normande, il faut affronter le vent de face. De gros pelotons se sont reformés. A 13 h 25, plus de 200 cyclos sprintent pour une place d'honneur.

Sur la ligne d'arrivée règne une ambiance particulière où les cyclotouristes, en ordre beaucoup plus dispersé, terminent leur périple en même temps que les concurrents du grand parcours. Pour eux, pas de préoccupation de classement mais une réelle satisfaction d'être parvenus au terme de leurs défis personnels. Véronique Litournaire est demeurée en compagnie de Raymond Lecoq, 75 ans, un des doyens de la Viking 76. Tous deux arborent fièrement le maillot de l’AC Sotteville qui fut le club de Jacques Anquetil. Des averses violentes se succèdent alors. La première féminine, Michèle Stiefel, peste quelque peu contre " les gars " qui refusaient de la relayer, comme s’ils redoutaient de ne pas tenir la distance. La vététiste darnétalaise Marie-Josée Brumachon était venue acquérir le fond indispensable pour sa pratique habituelle. Elle accédera, comblée, au podium. Chez les plus de 60 ans, Jean Gager (ECC Déville) se montre en passe de réaliser le Grand Chelem sur les cyclosportives normandes puisque, après la Pégase et la Raymond-Martin, il ajoute, à 62 ans, la Viking à son palmarès (137' au scratch à plus de 36 km/h de moyenne), dans une catégorie d'âge qu'il domine. " C'est la victoire qui me comble le plus car j'ai reçu en récompense le Trophée Jacques-Anquetil. " II est venu véritablement au vélo l'heure de la retraite sonnée, après deux brefs essais dans sa vie active.

B. Devenasse

Pour obtenir des informations sur La Viking 76, envoyez un email à info@viking76.org
Pour toute question ou remarque concernant ce site Web, envoyez un email à webmaster@viking76.org
Copyright © 1998-2017 La Viking 76
Dernière modification : 09/04/2013.
Page vue 409 fois cette année.
Page créée en 1.22 s.